Sorry

I Learn Arles

July 3rd to September 24th 2017 at Rencontres De La Photographie in Arles, France

Une image singulière, celle de la jeunesse arlésienne, curieuse de son identité et soucieuse de sa personnalité.

A resolutely unique perspective on youth in Arles. A portrait of teens brimming with curiosity and anxiety over their own identities

Se raconter comme on ne se raconte plus, sans artifice ni posture, dans la pudeur de l’adolescence.

Self-expression comes through in the rarest of forms, free of artifice or posture, yet still with the fragility of adolescence.

Il a fallu une rencontre avec Jean-Michel Dissard et son projet, I LEARN AMERICA, pour faire naître une envie, presque un besoin existentiel : faire le récit de ses origines et interroger sa place dans la communauté.

The catalyst was an encounter with Jean-Michel Dissard and his altruistic project, I Learn America. From there, a nearly existential need to speak up grew into a desire to create by telling a story of origins that would question one’s place in the community.

Le collège Mistral et particulièrement la classe de Sébastien Spicher a été le lieu de cette expérimentation dont les élèves se sont emparés comme d’une nécéssité.

The Mistral secondary school, and specifically Sebastian Spicher’s class, were the perfect testing ground for an experiment that students latched onto with utmost urgency.

L’établissement fermera portes et volets pendant la période estivale.  Seule reste ici une large ouverture formée par les images de David Jacobs, comme l’instantané d’une jeunesse.

While the school will close its doors during the summer period, David Jacobs’ images provide a window into the nature of the school and its students, a living snapshot of youth.

Donner à voir l’intérieur du collège et l’intériorité des élèves.

UN PROJET SOUTENU ET PORTE PAR LE POLE PEDAGOGIE DES RENCONTRES D’ARLES

Top