Sorry

I Learn Library

A human library inspired by the stories in the film

Et maintenant j’ habite dans un ville normale qui s’ appelle Marseille

By Alex  |   From : Afghanistan  |   School : Collége Roy D'Espagne

Je m’appelle « Alex » et j’ai 17 ans. Je viens d’ Afghanistan, d’une ville qui s’appelle Loghar . Je suis né à Kaboul par ce que mes grand parents habitaient à Kaboul et maintenant j’habite à Marseille, ça fait un an que je suis arrivé en France.

Un moment très heureux dont je me souviens, c’est en 2013,c’est quand je suis sorti un soir avec toute ma famille au Parc Macroyan Khona , à Kaboul, pour fêter l’Aïd. Il y avait ma mère, mon père, mon frère, tout le monde, les cousins, mes grand-parents. Nous avons mangé ensemble et après manger, j’ai joué au foot avec ma mère. C’était la première fois que je voyais ma mère jouer au foot. Elle jouait bien, elle a marqué un but. C’est un bon souvenir. Jamais je n’oublierai ce soir là. De ma vie , juste un soir , je suis sorti avec ma famille. A cause des talibans on ne pouvait pas sortir comme on voulait. Quand ils te voient , ils t’empêchent d’aller à l’école, ils veulent que tu combattes avec eux, ils ne laissent pas les femmes sortir. Et moi j’aimais bien l’école. J’ai commencé l’école à Kaboul , au lycée Abdul Hadi Davie. A Loghar l’école n’était pas bonne, parce que le professeur avait peur des talibans et il disait n’importe quoi.

C’est toute la famille qui a décidé que nous devions partir, avec mon frère, à cause des talibans, pour échapper aux talibans qui veulent que les jeunes hommes travaillent pour eux, se battent pour eux. Pour chercher une vie meilleure aussi , avec l’école, une vie normale.

Mais le dernier jour que j’ ai vu ma famille, j’étais très triste parce que ma famille est très importante pour moi, en fait mon bonheur c’est ma famille.

Quand je suis parti ma mère était tellement triste qu’elle ne pouvait pas me regarder. Elle a dit au revoir à Amam mais pas à moi, parce qu’elle avait peur que nous mourrions tous les deux. Elle savait que c’était très dur d’arriver en France , que beaucoup de personnes mourraient sur le trajet.

J’ai marché six moi, quand je suis arrivé en train il faisait très froid, j’ ai traversé dix pays : Afghanistan, Pakistan, Iran, Turquie, Grèce, Hongrie, Serbie, Autriche, Allemagne, France.

En Iran il y a beaucoup de montagnes. J’ai aidé beaucoup de femmes et beaucoup de familles. En Allemagne, je suis monté dans un camion et quand je suis descendu ,j’étais en France. Pendant six mois j’ai mangé des biscuits , des sardines et de l’eau. Maintenant je déteste le poisson.

J’ai pris le train jusqu’à Marseille. A la gare Saint Charles, il y a un afghan qui m’a aidé et qui m’ a montré un bureau.

Et ça fait 4 mois que j’ai commencé au collège Roy d’ Espagne, c’est très bien parce qu’on travaille bien pour apprendre à parler français, donc je suis content à Marseille.

Quand je ferme les yeux , Je vais voir ma famille , je parle et je rigole beaucoup avec ma mère et avec avec toute ma famille et je vois mon pays et c’est tout.

J’ entends mon canari qui chante et j’ entends tous mes amis qui parlent et qui rient .

Et je sens l’odeur du curcuma et du kabouli palaw que ma mère cuisine.

Et maintenant quand j’ouvre les yeux je vois ma chambre dans une ville qui s’appelle Marseille.

Leave a Comment

You must be logged in to post a comment.