Sorry

I Learn Library

A human library inspired by the stories in the film

j’ai décidé de vous raconter l’histoire de ma grand-mère.

By Sellami  |   From : Marseille, France  |   School : College Vallon des Pins

Je m’appelle Sellami Khelil et j’ai décidé de vous raconter l’histoire de ma grand-mère. Voici son récit :

« Je m’appelle Nejma Sellami, je suis née en 1949 en Tunisie dans la région du Kef. J’y ai vécu jusqu’à l’âge de 7 ans. Je suis arrivée en France en 1956, j’ai habité dans des blocos pendant deux ans. Par la suite, nous nous sommes installés dans une maisonnette que mon père a construit avec les moyens du bord, donc sans électricité, sans eau ni chauffage. Mon père travaillait comme manœuvre et ma mère était femme au foyer. Mes sœurs et moi faisions nos devoirs à lumière de la bougie. Quelques années plus tard, il y a eu des recensements à La Calade et des cités d’urgence ont surgit. Grâce à ces cités nous avons gagné un confort inespéré : l’électricité, l’eau potable et le chauffage ; c’était un grand luxe pour nous.

A l’âge de 19 ans, je me suis mariée avec M. Sellami Mustapha, j’ai eu dix enfants, mon mari était chef grutier. J’ai, alors, emménagé en 1973 à la Savine (un quartier du 15eme arrondissement de Marseille). Mes enfants étant à l’école, j’avais plus de temps libre, j’ai donc pu m’investir dans des associations visant à améliorer la vie dans le quartier : transport, commerce de proximité, centre de loisirs… J’ai voulu m’investir dans des associations car j’ai été marqué dans mon histoire personnelle par toutes ces femmes illettrées et soumises à leur mari. Je m’étais jurée de ne jamais être une femme soumise. J’ai alors eu pour motivation de faire sortir ses femmes de leur condition, avec leur accord bien évidemment. C’est ainsi, qu’en tant que présidente des locataires et d’une association maghrébine, j’ai travaillé à des projets visant à convaincre les maris de laisser leur femme s’engager dans des projets pour le quartier mais aussi faire des sorties, fréquenter notre restaurant associatif, etc. Aussi, avions-nous développer des cours d’alphabétisation pour femmes.

Pour conclure, mon travail et mon désir de sortir les femmes de leur condition ont été récompensés par un prix d’honneur de la ville de Marseille.

Voilà, mon histoire »

 

Leave a Comment

You must be logged in to post a comment.