Sorry

I Learn Library

A human library inspired by the stories in the film

Mon père a pris une belle décision de venir en France.

From : Marseille  |   School : Collège Marie Laurencin

Je m’appelle Lilia, j’ai 14 ans et je vis à Marseille, là où je suis née mais ce n’est pas le cas de mon père.

Mon père s’appelle Halim. C’est un kabyle qui est né en Algérie, à Alger, en 1963. Il y a vécu la première partie de sa vie.

C’était un ancien pompier. Avant cela, il était collégien mais à seize ans, il est renvoyé car il n’avait pas un bon niveau scolaire.

Après un parcours difficile et dans un contexte compliqué, mon père quitte son pays natal pour s’installer en France. En effet, après qu’il ait effectué son service militaire à l’âge de 19 ans en 1983 , en 1989 a été créé le FIS (Front Islamique du Salut) qui est un parti politique terroriste qui voulait dissoudre la démocratie et faire de l’Algérie un pays totalement islamiste.

Pendant la guerre civile à Alger, mon père entendait les bombes exploser, les tirs de balles qui s’échangeaient au dessus de son toit et les morts de la guerre aux informations.

Après cela, il décide de travailler dans une brasserie dans laquelle il était serveur et il gagnait un salaire.

A la suite de cette longue période, mon père a rencontré ma mère, une algérienne, à Bejaïa sur les terres Kabyles où vivait ma mère. A l’an 2000, ils partent en destination de la France à Marseille. Je crois que mes parents n’y étaient jamais allés. Mes parents se sont vite intégrés puisqu’à l’époque, l’Algérie était française alors ils parlent couramment français mais je ne sais pas si mon père était déjà venu en France. Mes parents sont venus en France seuls, ma mère à laissé sa famille là-bas mais sa grande sœur qui est ma tante, l’a rejoint à Marseille quand j’avais environ 7 ou 8 ans. Quant à mon père, Il a été rejoint par sa « famille » mais aujourd’hui nous ne sommes plus en contact. Aujourd’hui je suis fière d’avoir une double culture franco-algérienne j’ai appris la langue à force d’aller rendre visite à ma véritable famille, celle qui m’a appris de belles valeurs et m’a toujours soutenue pour mes études et mes projets. En France , le contexte n’est plus le même que celui qu’ont vécu mes parents mais d’autres difficultés sont présentes telles que la famille, la maladie, l’argent et le travail. J’ai réalisé cette autobiographie pour rendre hommage à mon père, aujourd’hui âgé de 52 ans. Je souhaiterais remercier mon père qui m’a donnée une belle éducation de vrai soldat même s’il est un peu strict comme à l’armée, Il a pris une belle décision de venir en France même si j’aurais préféré les États-Unis mais d’un côté à l’heure actuelle, je n’apprécie pas le président qui gouverne ce pays.

Je souhaiterais rendre ce qu’il m’a fait comme lui offrir une maison, voyager avec mes parents et offrir à mes parents le meilleur à mon tour.

La guerre ne mène à rien, aidez à changer le monde.

Leave a Comment

You must be logged in to post a comment.