Sorry

I Learn Library

A human library inspired by the stories in the film

Mon voyage n’est pas fini…

By Amlal  |   From : Toulouse  |   School : Collegè Stendhal

MA VIE EN MOTS

J’habite dans un quartier toulousain, dans un appartement où je me sens tranquille et calme. Chez moi il n’y a aucune particularité.

Dans ma chambre,j’ai deux choses que j’adore : mes mangas et des photos de mon passé.

Je suis né dans un village berbère au centre ouest du Maroc. Les trois premières années de ma vie, j’ai vécu sans mon père parce qu’il habitait en Espagne. A l’âge de deux ans, j’ai déménagé dans un autre village marocain, à deux heures de mon village natal.

Trois années après, j’ai déménagé en Espagne. A l’âge de cinq ans, je parlais déjà cinq langues !

 

Neuf ans après, j’ai déménagé en France. Et aujourd’hui je dois donc apprendre le français et m’adapter à la France.

 

 

Je suis quelqu’un qui voyage,

on peut dire un voyageur.

CHAPITRE 1

Moi, quand j’étais petit, j’étais un garçon avec des défenses immunitaires faibles, c’est pour ça que tous les jours j’étais malade.

A l’age de deux ans, comme par magie, mes défenses immunitaires sont devenues normales ! C’est à cet âge que j’ai commencé à faire des bêtises et à jamais m’arrêter.

A l’age de 2 ans et demi, quand j’ai déménagé dans l’autre village arabe, mes bêtises ont augmenté.

Un jour, à l’âge de 3 ans, quand j’étais à l’école, le cours était très long, alors je me suis échappé. J’ai vu une moto à côté et je suis monté dessus, mais j’ai fait un mauvais pas et la moto est tombée sur mon genou. Dix minutes après, la maîtresse m’a trouvé et m’a aidé à me lever. Maintenant, j’ai une cicatrice au genou.

Une autre fois, j’étais seul dans la rue et j’ai vu passer un chien. Moi à l’époque, je détestais les chiens, j’ai trouvé un caillou et je l’ai lancé sur sa tête !

A l’âge de 4 ans, j’ai déménagé en Espagne, c’était un long voyage, parce que de mon village à Tanger, il y a six heures de voiture, et de Tanger à Barcelone, il y a trois jours et demi de bateau. Et après de Barcelone à Gerone, il y a une heure de voyage. C’était très dur de faire ce voyage, mais c’est la vie, rien n’est facile…

CHAPITRE 2

La vie en Espagne était vraiment difficile parce qu’en Catalogne on parle deux langues en plus de

l’anglais : l’espagnol et le catalan.

Et de plus, de ne pouvoir communiquer je ne connais personne, rien sur ce pays, ni sur la culture.

C’était vraiment difficile, mais trois mois après, j’ai commencé à parler et à écrire l’espagnol et le catalan.

Mes premières années en Espagne, j’ai fait des bêtises constamment.

J’étais un garçon très impliqué dans mes études, plus impliqué que mes compagnons d’école.

Quand j’étais en première année de collège, j’étais plus tranquille, plus concentré et sérieux, je pensais seulement à étudier.

A la fin de l’année scolaire, je me suis relaxé, tous les jours avec les amis on jouait au foot au stade, on allait à la plage et on faisait la fête.

La deuxième année au collège, j’étais moins concentré que la première année. Pendant toute cette année,j’étudiais et aussi je jouais au foot.

Mais l’été de cette année je ne l’ai pas aimé parce qu’à la fin de l’été, je devais partir en France et laisser 8 ans de ma vie derrière, j’étais triste et très déprimé …

CHAPITRE 3

Le 17 septembre 2016, on a déménagé d’Espagne en France .

La nouvelle maison était désastreuse, cassée et vide… Totalement vide, mais aujourd’hui il y a tout.

Mes trois premiers jours, je ne savais rien, je ne connaissais personne, c’était très difficile d’apprendre la langue et la culture françaises.

Mais après avoir commencé l’école le 24 septembre, j’ai commencé à faire des efforts pour apprendre cette langue. J’ai commencé à lire beaucoup de livres en français.

Quatre mois après, je peux dire que je suis content d’être venu en France, car je peux commencer pour la troisième fois mon futur dès le début. Mais ce n’est pas difficile de le faire, parce que du haut de mes 14 ans de vie, j’ai déjà acquis beaucoup d’expériences. C’est pour ça que j’accepte de venir dans un autre nouveau pays ou je peux tout recommencer, ça me plaît !

FIN.

J’ai raconté l’histoire de ma vie bien

que mon voyage ne soit pas fini…

Leave a Comment

You must be logged in to post a comment.