Sorry

I Learn Library

A human library inspired by the stories in the film

On sortait tous ensemble, c’était cool !

By savane  |   From : Guinea  |   School : College du Roy d'Espagne

Je m’appelle Karamba .Je viens de la guinée Conakry. Mon village s’appelle Correrah. Je vivais avec mes grand -parents. J’avais beaucoup d’ amis dans mon village et à l’école. C’était bien. Après l’école on jouait tous au foot. Après le foot on rentrait chez nous, on se lavait, on mangeait et on se retrouvait dans notre base et ensuite on sortait tous ensemble. C’était cool là-bas, c’était la liberté.Dans mon club de foot,c’était moi le capitaine c’était génial. Mes ami me manquent, moi aussi je leur manque, parce que il y avait du respect entre nous.

Mais d’un autre côté,je suis content de me retrouver en France pour prépare mon avenir.

Le moment le plus heureux c’est quand j’étais avec ma famille et mes amis. Je pense tout les jours a mes amis quand on jouait au foot et quand j’étais l’école en Guinée

.Avec toute ma famille réunie:ma tante, mon oncle,ma grand-mère mes cousin. Ma mère et mon père étaient en France depuis longtemps.

Mon premier jour en France c’était un peu triste parce que je connaissais personne mais quand j’ai commencé l’école , j’ai commencé à avoir un peu des amis. Le premier jour au collège était quand même un peu bizarre. Maintenant j’aime Marseille et j’aime beaucoup jouer au foot. Ce qui et différent ,c’est qu’ ici les gens ne vivent pas ensemble, tout le monde vit séparé, chacun dans sa maison.C’est ça qui m’a le plus choqué en arrivant ici, ça et le froid.

Moi j’aime vivre avec toute ma famille ensemble .

Quand je ferme les yeux…

Quand je ferme les yeux , j’entends les voisins qui parlent, ça m’énervait parce que ça m’empêchait de faire mon travail.

Quand je ferme les yeux j’entends les enfant jouer devant ma porte. Ils tapent à ma porte, « viens Karamba on va jouer au foot. »

Quand je ferme les yeux j’entends les voisins parler, ils discutent, ils se disputent pour savoir quelle est la meilleure équipe.

Quand je ferme les yeux je sens la soupe , la pomme de terre, avec de la viande, du piment, du poivre, du sel, du « diabo » qui est comme de l’ail, qui pique un peu. Quand je ferme les yeux je sens l’odeur de la sauce.

Je me souviens que j’allais pêcher avec mes collègues, à la mer, avec des cannes à pêche. On attrapait des poissons, ensuite on les préparait sur le feu avec des légumes et du citron et on les mangeait. C’était trop bon !

Je vois mes amis de chez moi, ils sont comme moi.

Je me souviens quand j’avais six ans,ma grand-mère avait beaucoup de moutons.

Je me souviens que quand j’étais petit, j’aimais raconter des film que j’avais vu à

mes copains.

Je me souviens des mangues que je ramassais avec un bâton. Je tapais l’arbre et je les mangeais tout de suite.Ici les mangues sont très chères, on ne peut pas en acheter. Je n’en ai mangé que deux fois depuis que je suis en France.

Je me souviens que j’aimais aller à la mer, à la plage Batofon.

Je me souviens de Mougnehadi, mon chien -il était blanc et beige, c’était un beau chien et propre. Je jouais avec lui,il était gentil avec moi.

Je me souviens du dialinke. « Madian » qui veut dire « viens ici ! » « atou » : « arrête ! » et « abedi » : « ça va, » de « n’tata » « grand frère ».

Quand j’ouvre les yeux je vois mes amis de Marseille, mes cousins, mes collègues de frais-vallon.

Je vois l’argent que je voudrais avoir quand je serais grand. J’aurai une belle maison et une belle voiture.

Leave a Comment

You must be logged in to post a comment.